Mardi 28 juin, une centaine d’éleveurs du marais s’est réunie devant la sous-préfecture pour faire part de leurs remarques au sous-préfet.

Le but de la manifestation était de rencontrer le sous-préfet et aussi d’interpeller la population citadine  sur les difficultés de produire de l’alimentation dans une zone humide classée réserve naturelle.

Les agriculteurs ont défilé en tracteur, ont présenté leur différents élevages tels que veaux, moutons, chevaux tout en proposant des cerises aux passants.Le documentaire »L’Estuaire par ses Paysans » réalisé par les éleveurs du marais était diffusé dans une bétaillère bachée et les passants ont pu échanger des points de vue.

L’objectif prioritaire étant de rencontrer le sous-préfet une délégation du gepaes fut reçue et a présenté ses propositions.

La revendication principale étant le changement du gestionnaire.En effet depuis 6 ans de travail en commun le gestionnaire actuel a toujours pour objectif de faire les propositions environnementales extrèmes,et ce en affirmant que ce sera au prefet de trancher. Nous pourrions être tentés de faire des propositions maximales inverses. mais ce n’est pas une méthode constructive pour préserver la nature,  la viabilité des exploitations,ainsi  que  le dialogue entre les usagers.

Le bureau du GEPAES et la Chambre d’Agriculture ont décide de ne pas rentrer dans ce jeu. Nous avons fait des propositions les plus réalistes possibles

Le sous-préfet nous a entendu.Il a conscience d’ un problème dans la gestion de cet estuaire .Il nous a demande de lui adresser directement toutes nos propositions et qu’il se chargera de les faire valoir.

Dans un prochain article nous vous ferons par des propositions de la profession agricole