Début d’une communication pédagogique

Créé par le 06 mar 2007 | Dans : documentaire

L’estuaire par ses pays


«L’estuaire par ses paysans»

                                                           estuaire0.jpgDébut d'une communication pédagogique dans documentaire moz-screenshot

C’est le titre d’un documentaire réalisé par Le Groupement des Exploitants des Prairies Alluvionnaires de l’Estuaire de la Seine (le GEPAES). Mal compris par la Société, souvent accusés de tous les maux, les agriculteurs contribuent pourtant à l’entretien des territoires ; ils aiment leur métier et les animaux qu’ils élèvent ; ils sont profondément attachés aux terres qu’ils exploitent ; mais ils sont aussi confrontés aux contraintes réglementaires et économiques …
C’est d’autant plus vrai dans cet espace naturel protégé qu’est l’estuaire de la Seine (classé réserve naturelle depuis 1997) ou les pratiques agricoles ont du évoluer pour rester en conformité avec le plan de gestion de la réserve .


Face au déficit de communication et dans une démarche à la fois novatrice et constructive ; les agriculteurs ont choisi de communiquer sur leur profession et l’évolution de leurs pratiques respectueuses de la faune et la flore ; en réalisant avec les moyens vidéo leur propre film (avec le concours technique d’une association parisienne «cave et grenier»).

 

 

Des images saisies sur le vif par les agriculteurs eux mèmes à la ferme ou sur leurs exploitations dans les marais de la baie de Seine qui nous montrent au quotidien leur labeur au rythme des saisons. Résultat après 20 mois de tournage (et d’apprentissage) pour 14 heures d’images ; le montage d’un documentaire de 52 mn ; à la fois criant de vérité, avec des images superbes, des scènes émouvantes pleines de sensibilité, des relents d’étables et de marais. La réalité vraie…. aux antipodes de la « ferme des célébrités » .
Le film documentaire a été projeté en avant première à St Romain de Colbosc le 28 Septembre 2004 devant 260 élèves des écoles de la commune l’après midi ; puis en soirée pour les adhérents du GEPAES et leurs nombreux invités (élus locaux, associations, administrations, usagers de l’estuaire de la Seine etc…)

«L’estuaire par ses paysans» a fait un «tabac» à la salle du Siroco, tant auprès des adultes que des enfants, chez lesquels il a suscité de nombreuses questions.

 Il s’est révélé un formidable outil de communication et un support pédagogique de tout premier ordre ; pour sensibiliser un large public aux problématiques agricoles.. Dominique DESMOULIN Président de l’ACDPM et Gilles ONDET étaient présents à la projection, ils ont été séduits par l’impact des images, ils n’ont pas hésité à féliciter pour son heureuse initiative le vice Président du GEPAES Jacques DUBOC (aux cotés duquel ils mènent de longue date une lutte âpre pour la défense des intérêts des usagers de l’estuaire de la seine, au sein de l’association « estuaire Seine 2000 ».) La diffusion de « l’estuaire par ses paysans» est assurée uniquement par le GEPAES qui souhaite que la projection soit suivie d’un débat.

 

Article écrit par ANNE-CLAIRE AUGEREAU

 

L’histoire du GEPAES

Créé par le 12 fév 2007 | Dans : Historique et actualité

Le groupement des exploitants des prairies alluvionnaires de la seine,

c’est une association loi 1901 qui a été crée en 1976, son rôle est de défendre les intérêts des éleveurs dans les prairies humides des marais du Hode, de Cressenval et de la Risle.

A l’origine, cette association a permis entre le port autonome du Havre ( gestionnaire du domaine public maritime) et les éleveurs de trouver un terrain de discussion à propos des clôtures, des chemins d’accès, des creux et de l’adduction de l’eau courante.

edouard.jpg

En 1997, le marais Hode a été classé reserve naturelle. A la suite de quoi le GEPAES a été désigné par le préfet comme représentant des agriculteurs; au sein du groupe de travail devant élaborer un plan de gestion de la reserve naturelle.

 

Les agriculteurs du GEPAES se sont informé pour savoir comment conjuguer au mieux

Agriculture et Biodiversité

estuaire0001.jpg

Nous avons organisé des voyages d’étude dans le marais de Carentan, dans les marais de la basse vallée Angevine, dans les marais de la Bresse et plus recemment avec

le conservatoire du littoral et des rivages lacustres,

nous sommes allé étudier la gestion du marais de l’estuaire de l’Orne.

chaume2blog.jpg

Pour compléter notre information nous nous sommes rapprochés de scientifiques tel que Mr Guéri : botaniste, Mr Chachuat : agronome, Mr Guerin : vétérinaire et Mr Broyer : spécialiste du Râle du Genêt (oiseau symbolique en voie de disparition ).

 

A partir de toutes ses données, nous avons fait des propositions par l’intermédiaire d’un document de 80 pages intitulé :

PROPOSITION POUR UNE GESTION AGRICOLE RESPECTUEUSE

DES OBJECTIFS DE LA RESERVE NATURELLE

Disponible pour consultation à l’association et sur le blog prochainement

triate2.jpg

 

 

L’état ayant missonné la maison de l’estuaire comme gestionnaire de la réserve naturelle, nous leur avons transmis ce document.

Même si nos propositions n’ont été toutes retenues, un plan de gestion de 5 ans à tout de même vu le jour; il a été validé par les usagers, les associations écologistes, les scientifiques, les administrations et les préfectures.

Les contraintes dues à ce plan de gestion ont été pour les agriculteurs :

- la fauche tardive : au 1er juillet

- la fauche centrifuge

- l’utilisation modérée d’intrants : 40 NPK en paturage et 60 NPK en foin.

- interdiction de produits phytosanitaires.

- interdiction de vermifuges à base d’ivermectine.

et une inondation importante au printemps.

Pour palier aux pertes de production dues au plan de gestion les agriculteurs ont contracté un CTE collectif qui compense pour une partie les pertes économiques.

Durant ces 5 années les agriculteurs ont tenu leurs engagements sur tous les points du plan de gestion.

 

 

veau.jpg            pontblog.jpg

 

Groupement des Exploitations des prairies Alluvionnaires de l’Estuaire de la Seine

Créé par le 12 fév 2007 | Dans : documentaire

le GEPAES fait son cinéma

le documentaire de 56 minutes est disponible en diffusion avec les agriculteurs

pour leurs poser vos questions

soyez comme les 6000 dernières personnes à l’avoir vu

faites le venir dans votre village !!!!

 

le marais

12

Le Son du Corps |
Les fines truffes |
La magie de l'eventail |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | entresnous
| Travailleurs Frontaliers
| TABLE RONDE FRANCAISE de M...